Les -18 ans Nat (m) en 1/8eme de finale !

 C’est un gros week-end qui attend nos  -18 ans Nat (m) avec les 8emes de finale (et les 1/4 en cas de victoire) du championnat Falcony. Direction donc Besançon pour nos Usamistes qui croiseront sur la route des 1/4 de finale, Villefranche (match samedi à 16h30)*. L’occasion pour nous de faire un petit point avec le coach Grégory Arrivet ! #gogreen

*en cas de victoire, nos -18 rencontreront le vainqueur du match Besançon / Mande, dimanche à 14h.

L’objectif initial à été rempli avec cette qualification pour les 8eme de finale ?

G.A : Mon âme de compétiteur ne peut pas répondre qu’un 1/8e était un objectif, on va dire que c’était une étape qui allait être difficilement atteignable au vue de notre première partie de saison et cette poule de la « mort ».

Comment s’est passé la saison ?

G.A : La saison a été très inconstante notamment en première partie où l’on se qualifie presque à l’arrachée …Beaucoup de blessures ont fait que le groupe n’était jamais le meme d’une semaine à l’autre ! La 2eme partie a été beaucoup plus stable et d’un niveau plutôt bon !

Que penses tu de l’équipe ?

G.A : Ils peuvent faire mieux, et je pèse mes mots ! Il faut qu’ils arrêtent d’être des gendres idéaux et qu’ils soient des « combattants » qui refusent l’idée d’abandonner !

La victoire contre Chambéry a marqué la fin de ces phases de poules, comment ça s’est passé ? Nos Usamistes se sont imposés 32 à 23 face aux Savoyards lors de la dernière journée des phases de poule pour la première place.

G.A : Inespéré en fait au départ !!! On finit premiers avec la manière ! On a véhiculé de vraies valeurs comme la générosité et la combativité ! J’ai beaucoup aimé l’état d’esprit conquérant des garçons !

Quel est le véritable objectif du week-end ? A ce stade de la compétition, dans quel état d’esprit le groupe aborde t’il la compétition ?

G.A : L’appétit vient en mangeant …mais l’humilité reste de mise ! Nous revenons de très loin et ça on ne doit jamais l’oublier ! Mais on fera tout pour aller plus loin, c’est une certitude !